Marine Giacomi

À la croisée des arts graphiques et visuels, je suis à la fois graphiste, illustratrice, sérigraphe et graveuse.

portrait_bicheLa matière première de ma pratique artistique dépend des autres qui la nourrissent de leurs histoires. Artiste documentariste, je pars à la rencontre de eux, de nous, de je. Je collecte des histoires que j’assemble, dessine, grave, sérigraphie, enregistre… et diffuse à mon tour. Il y est d’une part question d’identité, de peuples, de croyances, d’Histoire intimement liée à des territoires spécifiques mais aussi de transmission, de questionnement sur des problématiques locales et les enjeux qu’elles génèrent. Ma pratique artistique est à la fois un prétexte à rencontres, un moyen d’expression et un support à transmettre. Elle est vecteur d’ouverture et d’ailleurs. Elle doit questionner, faire réfléchir, sensibiliser et surtout… être accessible et laisser place à l’imaginaire de chacun.

Démocratiser l’art est un engagement qui m’est cher et qui fait partie intégrante de ma démarche artistique. Impliquer une ou plusieurs personnes dans le processus de création en leur donnant à réfléchir sur leur propre territoire et en les plaçant comme acteur, même passif, de l’œuvre, favorise l’accessibilité à l’art et le généralise. Ainsi, ils s’identifient au projet pour mieux se l’approprier.

claire

Quelques pistes pour la résidence-mission :

Sensibiliser au pouvoir des images, comprendre et décrypter les visuels qui nous entourent pour mieux se les approprier et, pourquoi pas, les détourner à des fins artistico-poétiques afin de promouvoir une identité, un territoire, une commune qui a ses spécificités géographiques et historiques. Investir et revisiter l’espace public, l’habiter artistiquement pour promouvoir le qui, le nous et mieux se raconter.

Avoir une démarche d’artiste-documentariste et comprendre en quoi cette forme artistique est un réel outil de langage, de partage et de transmission à la portée de chacun.

Démocratiser les techniques d’impression artisanale telles que la typographie, la sérigraphie ou la gravure. L’apprentissage de ces techniques devient prétexte à réflexions et expérimentations plastiques de façon ludique et accessible.

Engager des dialogues intergénérationnels, créer du lien entre différents publics, différentes communes, se raconter ensemble. S’écrire, s’afficher, se dessiner, inventer un langage commun, faire de la rue un séchoir géant à histoires…

bebetes

Contact : mg.cleadumontreuillois@gmail.com

 

Publicités