Simone Découpe

 

14991933_218416368583334_7614116103189675270_n 2« Sous le pseudo de Simone Découpe je travaille le papier découpé, je crée des grands formats de dentelle de papier. Tout  est entièrement dessiné puis découpé au scalpel. Je travaille également la linogravure.

Des motifs art déco ou inspiré des moucharabieh mais c’est surtout un grand bestiaire que l’on retrouve dans les œuvres de Simone Découpe, qui sont également très inspirées par les vanités.

J’ai commencé à découper du papier pendant mon DMA à l’ESNAM (école de marionnette) à Charleville-Mézières, où j’ai découvert un intérêt tout particulier pour le théâtre d’ombre. J’y ai réalisé plusieurs petites formes, le travail commençant toujours par des heures de découpages de papier noir.

Puis la frénésie du découpage m’a prise, débutant par des petits motifs et évoluant petit à petit vers des grands formats. Ce qui était à la base uniquement des décors pour raconter une histoire sur un écran d’ombre est sorti du castelet pour s’exposer au grand jour.

Plasticienne/comédienne/marionnettiste je suis un véritable couteau suisse et ne crée pas de frontière entre les disciplines, les arts plastiques croisent le spectacle vivant pour être au service de l’imagination. »

P1010048

Quelques pistes pour la résidence mission :

Solliciter l’imaginaire pour transformer ce qui nous entoure, détourner le quotidien pour le rendre extra-ordinaire.

« Découpons les cartes ! » : Exposition de cartes du territoire que l’on découperait en suivant d’autres dessins que celui des lignes des frontières administratives, transformer ces plans usuels en œuvre d’art, les sublimer et ainsi leur donner d’autres sens.

*« Le dedans dehors » : Installation d’un théâtre d’ombre sur les fenêtres de la ville, parcours nocturne pour découvrir la folle vie des habitants.

*« La Citadelle imaginaire » : Création de pochoirs pour réaliser une  fresque de la carte de la Citadelle de Montreuil, mais une citadelle fantasmée, ou l’on pourrait y trouver des éléphants, mais aussi des chevaliers bleus, des monstres marins…

*«La Vie cachée des phoques de la Côte d’Opale » Réalisation d’ un film d’animation en « stop motion » (image par image) en papier découpé qui raconterait l’incroyable vie des phoques lorsqu’on ne les voit pas, jouent ils aux échecs?

P1000017

Contact : sd.cleadumontreuillois@gmail.com

Publicités